l’hétérotope

Par défaut

bateau

 

 

 

« La rencontre avec un bateau, c’est toute une histoire… Une histoire pleine de rencontres, des rencontres pleines d’amour et d’envies… Cette histoire aura été pleine de rebondissements, pleine de promesses éternelles, de regrets et de joies, pleine de passion à s’endormir chaque soir capitaines du dernier navire en jeu… Nous sommes tombés amoureux comme des adolescents, éperdument, et puis nous sommes allé voir si finalement la mer n’était pas plus bleue dans le champ du voisin, nous avons hésité, nous nous sommes enflammés, refroidis, nous avons fait des tableaux de plus et moins et décidé que l’amour était le plus fort, nous avons cru aux signes du destin, croisé les doigts et puis nous avons relativisé aussi, chiffré, pesé, mesuré, nous avons été monomaniaques des ketch aciers, insomniaques des petits annonces, nous avons été anti-Skaï blanc et pro-pilote auto….Nous avons pesté, regretté, nous avons été émus aussi… Oui souvent émus… Et oui parce que dans cette histoire il y a aussi les rencontres avec les propriétaires, ceux qui nous font rêver, ceux qui nous ressemblent, ceux à qui on voudrait ressembler, ceux que nous faisons rêver… il y a aussi ceux qui sont des vendeurs et dont la parole n’a pas de valeur mais ceux que l’on retient, ce sont ceux qui ont partagé avec nous leur amour de la vie… Oui, il y a beaucoup d’amour dans les bateaux à vendre, de nostalgie ou de regret, souvent le temps, la maladie ou la vieillesse qui viennent faucher un rêve inachevé, une odyssée pas commencée ou avortée… Ça donne envie d’en prendre soin, de reprendre le flambeau du fil de l’ eau… Ça donne envie d’y aller maintenant, de ne pas attendre qu’il soit trop tard, ça donne envie de vivre, de profiter du présent, de se jeter à l’eau avant que le temps nous rattrape. Merci à tous les bateaux qui nous ont fait rêver et à leurs capitaines qui nous les ont fait aimer, vous faites partie de notre odyssée… Nous avons trouvé notre perle rare, notre Amel Euros 41, ketch de voyage en polyester des chantiers Amel de 1974… Nous l’appellerons « L’hétérotope », du grec topos, « lieu », et hétéro, « autre »: « lieu autre », concept forgé par Michel Foucault qui définit les hétérotopies comme la localisation physique de l’utopie, des espaces concrets qui hébergent l’imaginaire et le rêve. Evidemment nous vous donnerons rendez vous pour son bapteme qui sera fait dans le règles de l’art et de la mer…  » 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s