« ÉCLABOUSSURE » Solo Terrestre

Par défaut

« ÉCLABOUSSURE »

(Écume de mots amarinés)

De Mandine Guillaume et Emilien Urbach

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec : Mandine Guillaume et Émilie Jobin – Dessins de : Edmond Baudoin – Arrangements musicaux : Claude Donetta et Alain Arsac

Le résumé :

Après plusieurs années passées sur la mer Méditerranée, à naviguer, à rencontrer, débattre, faire parler, à jeter des bouteilles à la mer écrites par des passants, des plaisanciers, des marins, des solidaires, des sauveteurs, les artistes, des enfants, des réfugiés… Mandine, comédienne amarinée, débarque sur scène pour nous présenter cette mer qu’elle a rencontrée…

D’un bouteille à l’autre, du trait d’Edmond Baudoin d’où émergent les visages…  des messages collectés, des chants revenus du large…

Entre mots engloutis et reflets d’argents, Mandine Guillaume et Emilie Jobin retracent une odyssée qui relie les différents rivages de la Méditerranée … relier ça veut dire « rendre solidaire ».

« Éclaboussure » reprend l’histoire de la pièce embarquée, « Une goutte à la mer » et de sa tournée à la voile 2018-2019 « C’est la goutte d’eau » . 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


La presse :

« L’Histoire de deux couples qui ne croiseront pas mais dont le destin semble similaire parce que confrontés aux mêmes intempéries humaines. Deux couples dont chacun attend la naissance d’un enfant. Deux enfants qui ne se résolvent pas à venir, certainement effrayés par ce monde inhumain et si peu accueillant. »
Le Patriote Côte-d’Azur,
Pierre Barbancey (Grand Reporter à l’Humanité)

« Emouvant, réaliste, bercé par le son d’un accordéon à la fois grave et chatoyant, ce récit de destins croisés est une ode à l’engagement dans laquelle les auteurs nous embarquent avec brio »    Journal de la CCAS, Stephane Alesi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Génèse :

PREMIERES RENCONTRES À VINGT MILES MARINS DES CÔTES LIBYENNES.

En Août 2016, Mandine Guillaume et Emilien Urbach lancent le processus « C’est la Goutte d’eau », en embarquant à bord de l’Aquarius, bateau de SOS Méditerranée, dédié au sauvetage des réfugiés au large de la Libye. Pendant 3 semaines, ils posent leurs regards sur cet équipage. Ils rencontrent chacun, mènent des entretiens, observent les gestes, recueillent les convictions, les rêves d’enfant… et leur proposent d’envoyer un message à la mer Méditerranée. Sauveteurs, médecins, sages-femmes, matelots, machinistes, cuisiniers, humanitaires… tous mettent la main à la plume. Leurs messages sont envoyés, dans des bouteilles, dans les eaux internationales entre la Sicile et la Libye.

DES CENTAINES DE BOUTEILLES À LA MER

Le travail d’écriture continue, au gré des courants et des vents et de la vague des hommes et des femmes qui cherchent refuge aux rivages de notre humanité. Ce processus d’écriture se nourri peu à peu de leurs autres expériences à la frontière franco-italienne, dans le bidonville de Calais, sur les îles grecques de Lesbos, aux Comores, en Guyane, au Soudan, en Sicile, autour de l’idée centrale de la solidarité et de ceux qui la font vivre. Un regard à hauteur d’homme.

DES MILLIERS DE MILES NAUTIQUES …

De ces expériences naît un spectacle : « Une goutte à la mer », un hommage aux sauveteurs des mers et d’ailleurs. La pièce est jouée sur « l’Hétérotope », voilier de 12 mètres, dédié au spectacle, le public à quai. Une pièce en mouvement où s’entrelacent réalité et mythe méditerranéen. Une pièce chantée, parlée, dans laquelle se marient le français, l’italien et le grec. Elle tourne (à la voile), de Mai à Août 2018, de Port de bouc (13) à Lesbos, en Grèce, en passant par l’Italie et notamment les ports de Palerme et Catane. La tournée 2019, en Méditerranée française, s’est mise en place sur en partenariat avec Le comité d’entreprise des électriciens et gaziers, la CCAS et ses CMCAS sur les territoires du sud de la France, ainsi qu’avec l’association Tourisme et Loisirs.

Autour de ce spectacle, une série d’actions culturelles sont inventées à chaque étape : Ateliers d’écritures et vidéo, rencontres festives, débats, projections de films…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fiche technique :

« Éclaboussure » se joue indifféremment en salle ou de nuit dans l’espace public.

L’obscurité est nécessaire pour les projections vidéo.

Espace scénique minimum : 4m x 3m.

La pièce peut être proposée en totale autonomie technique (son et lumière) à condition d’avoir, au minimum, un point de branchement électrique.

Durée : 55 minutes.

Contact :

Direction artistique et diffusion :

mandinoutza@gmail.com – 06.69.70.46.06

emilien.urbach@gmail.com – 06.59.00.12.47

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s