Sortie de bain

Par défaut

28 Août 2018

Apres 4 mois de navigation, « L’hétérotope » sort de l’eau pour une toilette et un repos bien mérité…

Nous le laissons à Lesbos, face à la magnifique baie de Skala Loutron, pleins d’émotions et de reconnaissance de cette belle aventure partagée.

Retrouvailles prévues pour le mois d’octobre pour nos dernières dates grecques… et la suite à inventer…

Retour en ferry, sur la mer noire comme le ciel déchiré d’éclairs…

Ca sent déjà l’automne, la rentrée des classes et les crayons taillés… le retour sur la terre…

Publicités

Bouteilles à la mer

Par défaut

Lancement des dernières bouteilles à la mer collectées sur notre odyssée… entre la Grèce et la Turquie…

Merci à Kasia Gmitrzak pour l’embouteillage 😉

Merci à tous ceux qui se sont prêtés au jeu et ont offert à la mer, leurs espoirs, leurs vœux, leurs rêves, leurs douleurs, leurs chemins, leurs regrets, leur poésie, leurs mondes meilleurs…

Merci à l’Association Pikpa et Mosaik d’avoir accueilli nos derniers ateliers d’écriture.

Lesbos : port de Pannayouda

Par défaut

24 Août 2018.

L’Hétérotope au port de Pannayouda…

Les réfugiés du camp de Moria viennent se rafraîchir à l’ombre de quelques bateaux en cale sèche, se baigner avec des bouteilles en plastiques vides dans les maillots pour flotter… ça saute, ça rit, ça crie… les enfants partagent les jeux des nôtres, écarquillent les yeux avec leurs masques… les hommes envoient des selfies chez eux qui sentent la douceur de vivre, on échange de l’eau et des pop corn au paprika en égrainant les noms de leurs pays d’origine… et des fois, les sourires se voilent du drame qu’ils portent, comme l’ombre d’un nuage sur le soleil… qui passe… sur la longue insomnie de leur exil…

Au milieu de l’eau : en mer Egée

Par défaut

19 août 2018.

Quelques nuits et quelques jours plus tard… entre embruns et Meltem, pilote en panne au milieu de nulle part sur la mer Egée… barrer aux étoiles, droit sur la constellation de la pléiade, pour arriver enfin à Lesbos. Sortant des brumes à l’horizon du petit matin, la Turquie a porté de regard… et dans la radio, gardes cotes grecs et turcs se disputent la limite des eaux territoriales alors qu’un mayday resté sans réponse parle de plusieurs hommes à la mer…

Les brassards de Rita

Par défaut

Les brassards de Rita ont la couleur des gilets de sauvetage… ceux que l’on jette aux exilés en équilibre au dessus du vide vertigineux de l’eau, dans un canot prêt à sombrer… je n’ose pas lâcher sa petite taille, ses petites mains … du sel dans ses petits yeux, de l’eau dans son petit nez… les brassards de Rita ont la couleur des gilets de sauvetage, ceux que l’on jette à des enfants en équilibre au dessus du vide vertigineux de l’eau, dans un canot prêt à sombrer… 16 862 morts en Méditerranée depuis 4 ans et demi… un quart sont des enfants… de l’eau salée dans les petits poumons … les brassards de Rita ont la couleur des gilets de sauvetage… ceux que l’on veut empêcher les sauveteurs de jeter à ceux qui sont en équilibre au dessus du vide vertigineux de l’eau, dans un canot prêt à sombrer…

Au milieu de l’eau : Mer ionienne.

Par défaut

12 août 2018.

Au milieu de l’eau… 3 jours et 3 nuits sans voir la terre, en mer ionienne, quelque part entre la Sicile et la Grèce … le temps se suspend, se découpe de quart en quart, le bleu dans toutes ses nuances jusqu’à rêver d’autres couleurs, les couchés de soleil qui réalisent ce rêve dans notre sillage, le soir qui rétrécit l’immensité, les quarts de nuit sous la Voie lactée qui font tomber sur nous des pluies d’étoiles filantes, les levés du jour qui rosissent l’horizon avant que la boule rouge, orange ou rose du soleil ne sorte de l’eau, et le bleu encore et encore, et pour nous rappeler au monde, dans la vhf, radio Libya, les bateaux militaires des opération frontex et Sophia … et puis une libellule qui annonce que la terre approche… la Grèce !